Des toiles d’amour

16
Jul
2014
Alison Coulthurst dans son atelier provisoire de la rue Saint-Simon.
© PHOTO PHOTOS M.M.

COMMENTAIRE Publié le 16/07/2014 à 06h00 par Michèle Méreau

ARTS PLASTIQUES Alison Coulthurst expose à la Galerie jusqu’en septembre. L’artiste australo-africaine séjourne à Blaye pour quatre mois où elle poursuit ses créations

Artiste de renom, Alison Coulthurst, née au Zimbabwe, vit en Australie la plupart du temps. Elle expose régulièrement dans plusieurs galeries : à Sydney, Brisbane et Melbourne mais aussi à Auckland (Nouvelle-Zélande), à Londres, à Rome, Delhi, Dubaï… L’artiste, dont le talent est très apprécié, voyage sans cesse.

Publicité
Depuis un mois à Blaye, elle est l’hôte de Leslie et Clarissa Kellen à la Galerie de la rue Saint-Simon et elle y est en quelque sorte en résidence jusqu’en septembre. Tous les tableaux présentés sont réalisés en France. D’ailleurs, Alison Coulthurst travaille tous les jours dans un atelier rue Saint-Simon (les anciennes écuries du Duc de Saint-Simon, gouverneur au XVIIIe siècle de la citadelle) où elle dit se plaire énormément. « J’aime la France, j’ai vécu très longtemps près de Montpellier ».

Et l’artiste a trouvé une grande complicité avec Clarissa Kellen bien que les deux femmes se connaissent « seulement depuis quelques mois, nous nous sommes connues à Noël dernier lors d’un voyage, le monde est vraiment petit mais surtout nous sommes honorés par sa présence », souligne Clarissa.

Couleurs de terre

Alison Coulthurst est peintre et sculpteur. Mais elle ne présente à Blaye que des toiles. De tous les formats où l’on retrouve souvent les mêmes couleurs : des ocres, des rouges profonds. « Je préfère les couleurs de terre, naturelles ». Et l’on découvre de très nombreux portraits de femmes. Ce qui guide son inspiration ? « L’amour, de soi, des autres de la vie, les sentiments… un tableau, c’est avant tout une émotion et en France ce que j’apprécie, c’est le calme », précise celle qui aime aussi organiser des ateliers de relaxation. Sérénité, amour sont les maîtres mots de ce que l’on ressent en regardant ses œuvres. « Living my dream » est sa devise.

Une œuvre à gagner

Durant son séjour à Blaye, Alison Coulthurst va également poursuivre ce qui lui tient à cœur : aider les autres. Ainsi elle participe régulièrement à des galas caritatifs, à des ventes aux enchères un peu partout dans le monde pour de bonnes œuvres. Ici, à Blaye, elle va mettre comme lot d’une tombola un de ses tableaux. Tirage au sort le 30 septembre à la Galerie. L’argent récolté sera donné à une association caritative qui œuvre au Zimbabwe.

Michèle Méreau

Voir la source